Chaque jour, nous respirons un air de plus en plus pollué. Les pics de pollution se succèdent, et nous, notamment les plus jeunes, nous trinquons. C’était sans compter sur un nouveau rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui vient d’identifier 13 nouveaux polluants potentiellement cancérigènes.

Déjà 13 substances polluantes sont réglementées au niveau européen. Concrètement, cela veut dire que pour protéger notre santé, les entreprises, et notamment le secteur industriel, n’ont pas le droit d’émettre plus qu’un certain niveau de pollution.

Ce matin, l’Anses vient de préconiser de doubler cette liste, et de réglementer de nouveaux polluants, tels que le cuivre, le manganèse, le 1,3-butadiène, les particules ultrafines ou encore le carbone suie.

Mais elle ne peut pas agir seule : c’est maintenant au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour protéger l’air que nous respirons.

Menacés par les lobbys de la voiture et de l’industrie, Agnès Buzyn et Nicolas Hulot risquent de nous refaire le même coup qu’avec le glyphosate, et jouer la montre. Ne perdons pas de temps et demandons‐​leur dès maintenant de répondre aux recommandations de l’Anses et de réglementer ces 13 nouveaux polluants.

septembre 2018Réguler Facebook
La vérité sur le Levothyrox
juilletAllons chercher Macron
Pourtant le scandale continue de s’obscurcir. Rien n’explique encore pourquoi un agent de sécurité a pu bénéficier d’autant de passe‐​droits, de la protection d’Emmanuel Macron, au courant des agissements de « M. Sécurité ». Nous demandons alors à Emmanuel Macron de sortir de son silence et de venir s’expliquer devant les Françaises et les Français en répondant aux questions de la commission d’enquête parlementaire.
🏆 Les auditions doivent être publiques
Mais il est impératif de faire toute la lumière sur cette affaire : dans les médias, il apparaît que Gérard Collomb était au courant de l’affaire depuis le 2 mai, sans jamais avoir signalé l’incident au procureur de la République. Alors que le Ministre de l’Intérieur s’apprête à être auditionné par l’Assemblée et le Sénat, nous demandons à ce que toutes les auditions de l’affaire Benalla soient rendues publiques. Sur Facebook, des centaines de personnes réagissent à notre initiative, et là encore, notre mobilisation paie et nous obtenons satisfaction.
🏆 Génération Identitaire à sec
🏆 Benalla doit démissionner
Le lendemain, nous demandons la démission d’Alexandre Benalla ainsi que l’ouverture d’une enquête pour faire toute la lumière sur ses actes. Nous sommes plus de 500 à partager la pétition, et grâce à notre mobilisation rapide, nous obtenons le licenciement d’Alexandre Benalla.
Allo Burger King ?
Nous voulons obtenir une réponse claire de Burger King. Après une dizaine de tentatives, nous parvenons à les joindre pour leur demander quand ils banniront les pailles en plastique. L’embarras du service de presse parle de lui‐​même. La vidéo est vue 1,3K fois sur Facebook seulement.
Bravo Starbucks !
Le 10 juillet, Starbucks France annonce qu’ils cesseront également d’utiliser des pailles plastique d’ici 2020. Le lendemain, à midi, avec une solide équipe de volontaires, nous nous rendons dans un Starbucks parisien pour les féliciter : les clients applaudissent, l’ambiance est enthousiaste et constructive. Quelques minutes plus tard, la troupe se rend dans un restaurant Burger King pour leur demander chaleureusement de suivre l’exemple de Starbucks et McDonalds. La vidéo est vue 3,4K fois sur Facebook seulement.
🏆 Dear John and Patrick
Accompagnés de plus d’une vingtaine de personnalités, de start‐​ups et d’entreprises de la tech venues du monde entier, nous envoyons un message collectif et bienveillant aux fondateurs de Stripe : « Nous vous écrivons parce que nous sommes attentifs à la société. Nous savons que vous l’êtes aussi. Débarrassez‐​vous de Génération Identitaire. »
Burger King 🍔 aussi
Nous lançons aussitôt une pétition demandant à Burger King d’arrêter d’utiliser des pailles en plastique.
juin2 fois plus de pollution
👕 Ça va Manu ?
Bâillon d’or
Après une mobilisation permanente pendant les mois d’avril et de mai, la loi sur le secret des affaires a été définitivement votée au Sénat le jeudi 21 juin dernier. En une semaine, plus de 15 000 « bâillon d’or » ont été décernés sur Twitter aux parlementaires qui ont voté « pour » ce texte liberticide.
Un cadeau pour tout le monde
À l’occasion de la #fêtedespères, nous avons demandé au gouvernement de faire un cadeau à toutes les familles : instaurer un congé paternité obligatoire et égal tous les parents, pour une réelle égalité entre les femmes et les hommes.
Vous avez déjà été mal reçu·e ?
Mi mai, la France s’était émue du décès de Naomi Musenga, suite à une bavure du Samu. Quelques jours plus tard, nous lancions une enquête sur les conditions d’accueil du Samu pour faire émerger ce que nous considérons, au delà du cas isolé, comme un problème systémique. Cependant, au vu des réponses récoltées, nous avons senti la nécessité d’élargir notre champ d’enquête : en partenariats avec 10 organisations de lutte contre les discriminations, nous avons permis à 1096 personnes de témoigner leur expérience des services d’urgence en général.
🏆 Connard ou pas ?
Nous avons mis en ligne le quizz « connard ou pas » pour souligner le choix impossible devant lequel le « délit de solidarité » place n’importe quel citoyen : être un connard, ou un délinquant. En quelques jours, c’est devenu un des liens les plus partagés sur Facebook en France en 2018, avec près de 60 000 partages. Ce moment fort de mobilisation nous a également permis de doubler le nombre de nos membres. C’est notre campagne la plus efficace à ce jour !
maiA New Facebook
Pour célébrer le RGPD, nous avons eu l’honneur d’annoncer le lancement de « A New Facebook », une nouvelle version du réseau social, plus respectueuse de vos données. Le canular est désormais révélé. Nos nouveaux « membres de la résistance à Facebook » sont régulièrement formés à des enjeux du numérique, émergents mais capitaux.
🏆 Stripe, terre d’asile
Guillaume Princen, patron de Stripe Europe, a reçu 463 e‐​mails, pour lui rappeler que, selon leurs propres conditions d’utilisation, une milice qui appelle à la « guerre identitaire » n’a pas sa place parmi leurs clients.
31 recommandés ✉️
En live sur Facebook, nous avons envoyé 31 courriers recommandés avec accusé de réception, un pour chaque membre du gouvernement, leur stipulant de mettre à l’ODJ du prochain conseil des ministres la dissolution de Génération Identitaire.
Notre droit à l’information
Nous avons fait monter la pression en envoyant 2800 tweets aux 14 parlementaires siégeant à la Commission mixte paritaire, pour leur demander de voter les amendements proposés par notre coalition
avrilGénération Identitaire
Plus de 2500 personnes ont demandé au Premier ministre la dissolution de la milice d’extrême-droite en Conseil des ministres. La pétition a été partagée 4700 fois.
Le délit de solidarité tue
Aux côtés de 130 organisations de la société civile issues de 15 États membres de l’UE, nous avons lancé une Initiative Citoyenne Européenne pour demander au Parlement Européen d’interdire le « délit de solidarité ».
La laïcité pour les nuls
Lorsque Macron annonce vouloir « réparer le lien entre l’Église catholique et l’État », 840 personnes lui ont rafraîchi la mémoire par email : la loi de 1905 dit justement que « la République ne reconnaît aucun culte ».
Les panneaux de la honte
En pleine campagne présidentielle hongroise, l’entreprise JCDecaux offrait ses services à Victor Orbàn, Premier ministre du pays, lui permettant d’installer des affiches xénophobes dans tout le pays. L’entreprise française a reçu près de 200 tweets lui demandant de ne pas cautionner ses propos.
marsConnaissez‐​vous la SNCF ?
Lorsque le gouvernement annonce la suppression du statut de cheminot, nous mettons en ligne un quizz de désamorçage des préjugés envers la SNCF. Au total, plus de 7000 participants et 2000 nouveaux membres.
Un Skype avec Bernie
Alors que depuis des mois, le monde retient son souffle à chaque rebondissement dans l’escalade des tensions entre les États‐​Unis et la Corée du Nord, nous organisons une vidéo‐​conférence mondiale avec Bernie Sanders, en partenariat avec des organisations du monde entier, sur plus de 17 fuseaux horaires et avec traduction simultanée, pour déterminer ensemble ce que nous pouvons faire à notre niveau pour que nos dirigeants s’engagent sérieusement en faveur de la paix.
8 mars 15h40
Pour préparer la Journée internationale des droits de femmes, 3500 femmes nous ont témoigné les actes de violences ou harcèlement subis au travail via notre Grande Enquête des Violences au Travail. Le 8 mars, nous révélions les résultats et manifestions à Paris, Place de la République, avec une large coalition d’associations féministes.
janvierGouvernement exemplaire
La presse publie les détails de deux plaintes contre le ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin : pour viol et abus de faiblesse. 5312 personnes se sont jointes à nous pour demander sa démission, afin que la justice et le gouvernement puissent faire leur travail sereinement.
Refusez l’invitation
Quand Donald Trump invite officiellement Emmanuel Macron à venir aux États‐​Unis pour sa première « visite d’État », un événement capital et rare, nous décidons d’envoyer un message clair à notre président : n’y allez pas, refusez l’invitation.
mai 2017Le deuxième bulletin
Le jour du deuxième tour de l’élection présidentielle, notre bulletin est allé au candidat qui permettait d’éviter que Marine Le Pen et son programme dangereux n’arrivent au pouvoir. Avec nos 24379 « deuxièmes bulletins » déjà envoyés, nous disons à Emmanuel Macron que notre vote n’est pas un vote d’adhésion, et que nous portons d’autres priorités pour construire une France juste, durable et démocratique. À ce moment là, nous n’avons aucune idée de la suite des événements. Pourtant, la première brique de ce que deviendra ~ le mouvement vient d’être posée.