Le 26 novembre, les images du passage à tabac de Michel Zecler par 4 policiers, pendant 20 minutes interminables, bouleversait le pays. Le samedi qui suivait, nous étions 500 000 personnes dans la rue, partout en France, contre les violences policières et la loi Sécurité Globale. Pourtant, avant-​hier, le préfet Didier Lallement a accordé un soutien financier aux policiers dans leurs frais d’avocat, payés la collectivité… Nos impôts !

Il est impensable de porter les frais de justice de ces 4 policiers racistes et violents à la charge de la collectivité. C’est un aveu de complicité de l’État, alors même qu’il nous répète à l’envi que le racisme systémique n’existe pas dans la police. C’est une insulte à Michel Zecler, à toutes les victimes et aux personnes qui soutiennent l’idée que la justice et l’équité opèrent face aux violences policières.

Nous ne pouvons pas laisser passer ça. La Préfecture de Paris doit revenir sur cette décision scandaleuse. Signez maintenant la pétition pour faire monter la pression sur Didier Lallement !

~ ~ le mouvement

135 260 membres pour défendre le bien commun, faire pression sur les décideurs, et gagner des batailles dans la loi et l'opinion