Samedi soir, Édouard Philippe a affirmé qu’il ne « laisserait personne dire qu’il y a eu du retard sur les mesures de confinement ». Dans cette bataille de la communication, le gouvernement refuse d’assumer ses responsabilités et veut nous imposer ce que nous avons le droit de dire ou pas.

Pourtant, nous assistons toutes et tous depuis des semaines à des tâtonnements incompréhensibles : maintien du 1er tour des élections, disparition des stocks de masques, incitation à continuer à aller au travail, instructions contradictoires sur les attestations de déplacement…

Aujourd’hui, 79 % des Français·es considèrent que l’exécutif a trop tardé à prendre des mesures. Ne nous laissons pas imposer par le Premier Ministre un récit qui l’arrange.

~ ~ le mouvement

135 260 membres pour défendre le bien commun, faire pression sur les décideurs, et gagner des batailles dans la loi et l'opinion