Fatih et Adam, deux jeunes de 17 et 19 ans, sont morts samedi 2 mars alors qu’ils étaient poursuivis par la police. Les deux jeunes gens roulaient à scooter, sans casque. Ils ont percuté un bus qui roulait dans le même sens.

Pourtant, depuis 2014, les fonctionnaires de police ont reçu l’ordre de ne plus engager de course-​poursuite avec des deux-​roues, pour éviter de nouveaux drames similaires.

Nous demandons à ce que toute la lumière soit faite sur cet accident, afin d’établir en toute transparence la responsabilité réelle des policiers.

Selon une étude réalisée par le Défenseur des droits, les contrôles de police sont sept fois plus fréquents chez les 18 – 25 ans que dans le reste de la population, et 80 % des jeunes se disant noirs ou arabes ont déjà été contrôlés lors des cinq dernières années.

Cette énième mort de jeunes dans le cadre d’une poursuite par la police n’est pas sans rappeler celle des adolescents Moushin Sehhouli et Laramy Samoura, percutés mortellement par une voiture de la police nationale à Villiers-​le-​Bel (95) en 2007.