Le haut-​commissaire à la réforme des retraites a « oublié » de mentionner 5 conflits d’intérêts potentiels dans sa déclaration à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique :

  • Président d’honneur du Think Tank « Parallaxe », rémunéré 64 420 euros net en 2018 et en 2019 ;
  • administrateur bénévole à l’Ifpass, l’école de formation aux métiers de l’assurance ;
  • administrateur bénévole à la Fondation SNCF, qui pilote les actions de mécénat du groupe ferroviaire ;
  • Président de l’Observatoire régional de la commande publique des Hauts-​de-​France ;
  • membre du conseil d’orientation de l’Institut de recherche et débat sur la gouvernance.

Alors qu’il est censé garantir l’impartialité du processus de réforme de retraite, Jean-​Paul Delevoye n’a pas respecté l’obligation de déclarer ses liens avec des organisations qui sont pourtant potentiellement impactées par la réforme des retraites qu’il pilote.

Nous demandons sa démission.

Pour en savoir plus

~ ~ le mouvement

135 260 membres pour défendre le bien commun, faire pression sur les décideurs, et gagner des batailles dans la loi et l'opinion