đŸ”„Mise Ă  jour le 18 janvier Ă  23h30 : Taha Bouhafs a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© mais son tĂ©lĂ©phone est toujours sous scellĂ©.


Le journaliste Taha Bouhafs a Ă©tĂ© interpellĂ© et placĂ© en garde Ă  vue vendredi 17 janvier. Il a Ă©tĂ© dĂ©fĂ©rĂ© devant le parquet. Il n’a pas pu s’entretenir correctement avec son avocat pendant la garde Ă  vue.

Il a été libéré aprÚs 24h, mais son téléphone demandons est toujours sous scellé.

Plus tĂŽt dans la soirĂ©e du vendredi 17, le journaliste avait publiĂ© une vidĂ©o montrant Emmanuel Macron au ThĂ©Ăątre des Bouffes du Nord, et faisait Ă©tat d’un rassemblement en cours devant le thĂ©Ăątre pour contester la politique du gouvernement et la rĂ©forme des retraites.

Emmanuel Macron Ă  Ă©tĂ© exfiltrĂ© par son service d’ordre. Sur ordre de l’ÉlysĂ©e, Taha Bouhafs a ensuite Ă©tĂ© empĂȘchĂ© de quitter les lieux par le GSPR, en charge de la sĂ©curitĂ© du PrĂ©sident.

Contrairement Ă  ce qu’affirme l’ÉlysĂ©e, repris par de nombreux mĂ©dias, Taha Bouhafs n’a pas « rĂ©vĂ©lĂ© Â» la prĂ©sence d’Emmanuel Macron au ThĂ©Ăątre. L’information avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© publiĂ©e plus de 12 minutes avant par plusieurs autres comptes sur Twitter.

Par ailleurs, il est frĂ©quent que des journalistes tĂ©moignent de la prĂ©sence du PrĂ©sident de la RĂ©publique Ă  un Ă©vĂ©nement culturel pendant une pĂ©riode politique tendue, sans qu’il n’aient jamais Ă©tĂ© inquiĂ©tĂ© pour ça.

~ ~ le mouvement

135 260 membres pour défendre le bien commun, faire pression sur les décideurs, et gagner des batailles dans la loi et l'opinion