Lettre ouverte

M. Président de la République, M. Le Premier Ministre, Madame la Ministre du Travail, M. le Ministre de l’Economie, M. le Ministre des Solidarités et de la Santé, Mme la Secrétaire d’Etat à la jeunesse,

Alors que le projet de finances pour 2022 est en débat à l’Assemblée nationale, nous avons été très inquiet•es d’apprendre que la proposition du dispositif d’urgence, pour aider les jeunes en situation de pauvreté, ne reflétait aucunement l’ambition affichée par Emmanuel Macron, lors de son allocution le 12 juillet dernier. 

Nous nous souvenons, pourtant, que le Président de la République avait promis un dispositif d’aide, à hauteur de 2 milliards d’euros, destiné à soutenir près d’1 million de jeunes les plus touché•es par la crise sanitaire. 

Hors, ce nouveau dispositif dont l’enveloppe budgétaire a été divisée par 4 ne bénéficierait qu’à 500 000 personnes avec, à la clef, un durcissement des engagements des jeunes dans leur parcours d’accompagnement, ajoutant un obstacle majeur à la réinsertion de celles et ceux les plus en souffrance. 

En 2020, 20% des jeunes ont demandé à bénéficier de l’aide alimentaire et pour 75% d’entre eux, cette demande était une première. La reprise du marché de l’emploi ne suffira pas à soutenir les 1,4 millions de jeunes sans emploi, sans formation ou encore les travailleur•es précaires. 

Nous sommes des milliers de citoyens et citoyennes mobilisé•es pour que les jeunes ne soient pas les oublié•es du système de protection sociale. Une étude de l’institut de sondage Harris interactive, publiée en mai 2021, révèle que près des deux tiers des Français•es sont favorables à l’extension du RSA pour les moins de 25 ans, quelle que soit leur mouvance politique (dont 63% des sympathisants LREM).

Nous vous demandons d’écouter les voix des associations, des collectifs, des citoyennes et des citoyens qui luttent contre la précarité des jeunes et de prévoir dans le budget 2022, un dispositif de soutien financier et d’accompagnement à la hauteur de l’urgence. Cela doit prendre la forme de mesures sociales plus ambitieuses que le contrat d’engagement, comme l’extension du RSA pour les moins de 25 ans. 

Nous vous prions d’agréer M. le Président de la République, Madame la Ministre du Travail, M. le Ministre de l’Economie, M. le Ministre des Solidarités et de la Santé, Mme la Secrétaire d’Etat à la jeunesse, nos salutations distinguées. 

Signataires

Des milliers de citoyens et de citoyennes, membres du ~mouvement

Le Collectif pour un Droit au Revenu

Pour l’association Réseau Roosevelt/​Du travail pour tous

~ ~ le mouvement

135 260 membres pour défendre le bien commun, faire pression sur les décideurs, et gagner des batailles dans la loi et l'opinion